Breizh Café

Breizh Café

1 Rue Anna Jacquin, 92100 Boulogne-Billancourt,

Ca y est, le nouveau « Breizh Café » a ouvert rue Anna Jacquin. Apres plusieurs adresses parisiennes, ils debarquent à Boulogne. Le chef Bertrand Larcher dans chacune de ses adresses des goûts et des saveurs qui ont patiné son enfance à Fougères en Bretagne, mais également ses influences japonaise.
.
Avec des produits très bien sourcés, des galettes et des crêpes généreuses et originales, une belle carte de cidre, on est ravi de cette nouvelle adresse à Boulbi.

Et n’oubliez pas de vous abonner au site et de nous suivre sur instagram pour ne rien rater de nos articles.

Plantxa

Plantxa

58 Rue Gallieni, 92100 Boulogne-Billancourt

Apres 7 ans sans bouger, Plantxa, l’une des (trop ?) nombreuses adresses de Juan Arbelaez, réouvre avec une nouvelle déco et une nouvelle carte du chef Andres, toujours présent derrière les fourneaux.
.
Premières impressions en rentrant, la nouvelle salle est un succès : magnifique carrelage, exit les graffitis au mur pour revenir à du plus classique avec notamment des murs en béton brut « so 11eme arrondissement », et une superbe table d’hôte pour 10/12 personnes en lieu et place de l’ancien bar. Le mur coté rue n’est qu’une immense baie vitrée et apporte beaucoup de lumière.
.
Pour la carte, on retrouve différentes formules : 2 menus dégustations 4 ou 7 services a 48€ ou 65€ et une formule déjeuner à 28€ pour E/P ou P/D et 35€ pour E/P/D. Sinon il est toujours possible de choisir à la carte parmi les 3 entrées / 4 plats et 2 desserts/
On opte pour la formule à 48€ et 4 services, accompagné par le vin « Adicto par Juan Arbelaez » rouge en cotes catalanes.
.
Première entrée autour de la laitue : crémeux de laitue, émulsion d’estragon, laitue braisée et comté. La deuxième entrée est un ceviche de quasi de veau, poutarge, aji amarillo : clairement le plat du repas pour moi : sapide, goutu, avec un vrai mélange de saveur notamment avec ce piment « aji amarillo » et cette sauce leche del tigre juste piquante comme il faut. Une identité forte et une explosion de gouts.
.
Coté plat ravioles de haddock, jus de carotte, carottes confites .Moi qui aime tant le haddock, un peu déçu de ne pas le sentir plus sous une raviole un peu trop épaisse. En revanche belles carottes confites et fondantes.
.
Pour finir, un super dessert, très original : financier de champignon au pralin, crème légère, glace de noisette. Surprenant mariage, mais mariage réussi. Financier juste tiède comme il faut. Bravo.
.
Conclusion : de belles assiettes, et une un peu en dessous, avec une salle très sympa qui apporte du renouveau, et ca fait plaisir. Petit bémol, la salle est bruyante, surement à cause de ce si joli carrelage ;-), on a du mal à s’entendre.

Et n’oubliez pas de vous abonner au site et de nous suivre sur instagram pour ne rien rater de nos articles.

Le Petit Comte

Le Petit Comte

 89 Av. Jean Baptiste Clement, 92100 Boulogne-Billancourt

Je suis retourné au Petit Comte afin de tester leur nouvelle formule: une carte plus courte, moins chère (avec notamment un plat du jour à 15€), mais toujours sur de la cuisine maison et travaillée avec des produits de qualité.
.
Afin d’en découvrir le maximum, on a réuni une grande tablée de fins gourmets avides de gouter tout ca !
Pour démarrer : œufs mayo bien sur (2 membres de @l’asom à table ;-)), foie gras maison, coques sautées, et pâté en croute maison (faisan et fois gras). Mon coup de cœur pour ce pâté en croute, un régal, même si certains l’auraient préféré avec plus de gelée. Pas moi ;-).
.
On continue avec les plats : blanquette de veau, rascasse et bouillon de poisson, épaule d’agneau confite à l’ail et pour ceux qui ne l’avaient pas encore gouté, les derniers portions du lièvre à la royale du Chef.
Superbe épaule d’agneau confite, avec un jus de viande à tomber (demander au chef de laisser la saucière à table !).
Pour la blanquette , l’un des convives l’a comparé à celle de sa maman, ce qui est le plus beau des compliments.
.
On termine avec les desserts : ananas et crème fontainebleau, profiteroles et la désormais mythique ile flottante géante !
.
Pour les plus courageux, Le Petit Comte a mis en place un assortiment de digestif. On apprécie toujours autant la qualité de la cuisine servie, et quand les prix se font plus sages, ce n’est que du bonus.
.
PS : Pour les plats à partager à deux, donc le fameux jarret de veau decoupé à table, ils sont toujours disponibles mais uniquement sur commande.

Et n’oubliez pas de vous abonner au site et de nous suivre sur instagram pour ne rien rater de nos articles.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer